Paroisse Saint-François de Sales - 75017 Paris
https://saintfrancoisdesales.net/corona-virus-l-actu-paroissiale
    L’actu paroissiale#COVID 19 !

L’actu paroissiale#COVID 19 !

« Bulletin de santé du presbytère », et petit mot !

Certains d’entre vous s’inquiètent de ne plus nous voir tous ensemble à la messe. Alors rassurez-vous, tout le monde va bien !
Le père Pierre a eu un rhume, et le Père Ollivier, comme Mgr Mollat ont été en contact avec des personnes qui ont développé le virus, mais ils vont bien !
Par prudence, nous avons suspendu les messes concélébrées. Nous devons être très vigilants, car comme nous sommes en vase clos, les virus peut circuler très vite.
Notre vie au presbytère s’organise, nous continuons à échanger, à prendre des nouvelles les uns des autres, par téléphone.
Nous organisons la semaine sainte, et la fête de la Résurrection de notre Seigneur, mais nous vous tiendrons au courant très vite de la façon dont nous vivrons tout cela ensemble !.

J’espère que vous allez bien, ainsi que tous ceux qui vous sont chers, et que vous prenez soin de vous.
Merci infiniment de nous retrouver chaque jour, sur notre chaîne YouTube, cela fait un bien fou de savoir que notre communauté continue à se retrouver ainsi, même si ce n’est pas l’idéal…
Nous essayons d’améliorer le son et l’image un peu tous les jours, mais nous ne sommes pas des pros et nous n’avions pas anticipé ce confinement, donc nous n’avons pas le matériel adéquat ! Désolé !

Soyez assurés de nos prières, que la Vierge Marie prie pour nous, que St François de Sales veille sur nous, que Ste Geneviève nous protège.
In Christo per Mariam


Bientôt le jour se lèvera, la lumière en notre nuit jaillira ! Il ne faut plus chercher ailleurs ! Avec Jésus, la joie est là !

Edito du père Fulara-27 mars 2020
« Je suis la résurrection et la vie... »

Jésus est bouleversé d’une émotion profonde. Il pleure non seulement parce que son ami Lazare est mort, mais aussi parce qu’il est atteint par la souffrance de Marthe et de Marie. Les témoins de la scène ne s’y trompent pas : "Voyez comme il l’aimait…"

Si aujourd’hui la mort nous angoisse, nous bouleverse et nous déchire, nous pouvons sans aucune fausse honte nous présenter devant Jésus avec nos larmes. Loin de nous repousser, il ne peut que nous accueillir avec encore plus de douceur et de compréhension : il est passé par là. Marthe et Marie, c’est vrai, ont eu bien du bonheur de voir leur frère sortir vivant du tombeau, mais nous, c’est le silence que nous éprouvons. Pour les témoins de la résurrection de Lazare, cela a tout de même dû être un peu plus facile que pour nous, de croire en Jésus.

Lazare a donc connu un prolongement de vie et d’amitié, et cela n’est pas négligeable. Comme ce serait formidable si des enfants pouvaient garder encore bien des années leurs maman, papa emportés par une maladie. Mais enfin, Lazare a dû mourir une deuxième fois, alors, ressusciter pour ré-mourir ?

Il faut nous souvenir que les miracles sont des « signes », des actes qui nous renvoient plus loin, au-delà de l’immédiatement visible. Jésus, maître de la vie, est entré dans la mort et devant le tombeau de Lazare, il a dit à Marthe : Je suis la résurrection et la vie. Crois-tu cela ? Je suis invité à croire que si j’accueille Jésus dans ma vie, il est désormais capable de m’accueillir, au-delà de ma mort, dans sa vie et dans son amour et pour toujours.

Tu es venu, Seigneur, sur notre terre pour nous donner une vie pleine et belle, ta vie, mais tu commences par partager nos souffrances. Tu es bouleversé d’une émotion profonde, tu es vraiment l’un de nous. Face à ton ami Lazare, que tu vas sortir de son tombeau, tu ressens pleinement notre douleur à la mort d’un ami, d’un parent… Tu pleures, toi aussi, tout simplement, avec nous. Donne-nous un cœur semblable au tien, un cœur sensible à la peine des autres. Viens fortifier notre foi : qu’elle éclaire les souffrances de la vie et nous aide à les porter.

Enlevez la pierre ! Cette pierre fermait le tombeau. Ce n’est pourtant pas elle qui pouvait t’empêcher de tirer Lazare de la mort. Quelques jours plus tard, tu n’auras besoin de personne pour enlever la grosse pierre du sépulcre où tu seras déposé. Mais tu veux avoir besoin de notre aide pour faire ton travail de salut, pour transmettre ta vie. C’est à chacun de nous que tu t’adresses, Seigneur. Il y a si souvent des pierres qui obstruent l’entrée de notre cœur et nous renferment dans nos tombeaux. Tu nous dis : Enlevez la pierre du découragement, de la tristesse, Je suis la résurrection et la vie...

Que le Christ soit pour nous la résurrection et la vie !

P. Pierre Fulara

Edito du vendredi 20 mars 2020
Etranges moments, étrange carême

Il y a des évènements qui touchent la grande histoire comme la petite. Des instants dont chacun se souviendra à sa manière en se disant « j’étais à tel endroit. Voilà ce que j’ai vécu, ce que j’ai perçu ». Parce que notre vie change radicalement, nous nous souviendrons de ce moment : pour le pire certes, mais aussi pour le meilleur…

Notre manière de vivre est bouleversée. Nous ne connaissons pas l’ampleur des répercussions de ce virus sur notre vie, sur la société et sur notre système économique. Mais nous sommes aussi ramenés à l’instant présent, incapables que nous sommes de nous projeter. Et en cela, que de bonnes nouvelles ! Quelle résonnance avec l’esprit du carême !

Comment ne pas rendre grâce pour tous ces messages que nous nous envoyons ou ces appels que nous échangeons. Les technologies nous permettent si simplement de nous voir. Nous les critiquions parce qu’elles pouvaient devenir un refuge au réel.
Rendons grâce pour les sourires, les salutations échangées avec des inconnus dans la rue. Nous ne sommes plus assez nombreux pour rester anonymes. Nous n’avons plus peur d’être importunés par les autres. Nous revenons à des attitudes essentielles, vitales !

Merci Seigneur pour ces temps en famille étonnants et… détonants ! A Paris, en exode, entre travail professionnel et travail scolaire. Merci aussi pour ces parties de ping-pong entre prêtres … dans la salle des mariages ! Merci pour cette clameur émouvante qui vous propulse à la fenêtre à 20h pour applaudir les soignants ! Nous devons doublement remercier ces derniers qui nous permettent de nous retrouver tous à nos fenêtres quand Paris semblait si vide ! Merci pour cette communion spirituelle lors de la messe filmée où nous sommes réunis, les uns orphelins d’assemblée, les autres privés de communion sacramentelle.

Merci Seigneur pour cette discussion avant le confinement avec une famille de paroissiens et une pharmacienne de notre quartier : deux « joyeux anniversaire » chantés se sont transformés en deux « je vous salue Marie » pour calculer la durée de lavage des mains !

Oui, nous pouvons entrer ensemble dans ce dimanche de la joie (même si vous ne verrez que de loin nos chasubles roses) en nous laissant guider par l’aveugle que Jésus rencontre à la sortie du temple. Cet aveugle qui, comme nous, retrouve la vue ! Demandons au Seigneur qu’Il continue de nous libérer de notre cécité afin de rendre grâce pour la vie qui nous est donnée. N’oublions pas les personnes seules, de tous âges : celles que nous connaissons, celles qui sont peut-être encore dans notre immeuble et que nous n’avons pas repérées…

Le carême n’est pas fini, le confinement non plus. Ouvrons grands les yeux et vivons l’instant présent.

« Demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine » (Mt 6,33-34). »

Père Ollivier de Loture+

Suivant ce qui a été annoncé par le gouvernement et à l’évolution de la situation, les messes dominicales et de semaine sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
Les prêtres célébreront quotidiennement la messe sans assemblée en portant les intentions de prière de la communauté paroissiale.

Célébrations en direct de l’église de la rue Ampère sur YouTube

Pour faire face à la suspension des messes, le Père Aldric de Bizemont, notre curé, ouvre une chaîne Youtube qui nous permet de suivre les messes célébrées sans assemblée à Saint François de Sales. Suivez-la en famille depuis votre salon !

POUR VOUS ABONNER A LA CHAINE YOUTUBE MERCI DE CLIQUER ICI.

Une fois ouvert le lien, il y a sur la droite de votre écran un rectangle marqué "ABONNÉ" : il suffit de cliquer sur ce rectangle et vous pourrez suivre les Messes de notre Paroisse.

Partagez !!!

L’équipe pastorale vous propose de prendre connaissance de "l’acte de communion spirituelle" rédigé par Mgr Centène, évêque de Vannes à l’intention de ceux qui ne peuvent assister à la messe le dimanche (à télécharger ci-contre).

NEW-Pour ceux qui ne peuvent suivre la messe, l’homélie sera mise en ligne sur le site

NEW-Les prêtres ont installé un lieu de recueillement visible par tous sous le porche de l’église rue Ampère. (photo ci-dessous)

Restons en contact !

L’équipe pastorale communiquera avec vous par affichage au 70 rue Jouffroy, sur nos deux églises ainsi que sur ce site. N’hésitez pas à vous connecter régulièrement.
Tous les lieux de la paroisse sont fermés jusqu’à nouvel ordre : les 2 églises, la Maison Daubigny, 70 rue Jouffroy, Espace Paroles&Familles.

La paroisse est cependant joignable par téléphone 01.43.18.15.15. (laissez un message et vos coordonnées) ou par mail à contact chez parsfs.fr

En savoir +

Accueil paroissial
Paroisse saint-François de Sales
icone_adresse70 rue Jouffroy d’Abbans 75017 Paris
icone_tel+33 1 43 18 15 15
Contacter l’accueil paroissial ICI par courriel

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Bienvenue à bord

Documents joints

Saint(s) du jour