Paroisse Saint-François de Sales - 75017 Paris
http://saintfrancoisdesales.net/CARNET-DE-ROUTE-EN-TOSCANE-OMBRIE
      CARNET DE ROUTE EN TOSCANE-OMBRIE

CARNET DE ROUTE EN TOSCANE-OMBRIE

Pèlerinage sur les pas de saint François d’Assise 9 au 15 avril 2018

Sienne/Pérouse/Assise/Florence, un pèlerinage conduit par Monseigneur Mollat du Jourdin et le père Ollivier de Loture.
40 paroissiens vous emmènent avec eux dans leurs prières sur les pas de saint François d’Assise et de sainte Catherine de Sienne.


Billet 1-lundi 9 avril.

Il est 4 heures ! Paris... s’éveille ! Paris... je n’ai plus sommeil....

4 heures du matin rue Ampère, des ombres munies de valises s’agitent et montent dans un car direction Roissy.

5 heures plus tard, ombres délavées sous la pluie, les voici à Florence !

1ère étape : San Gimignano, la ville aux hautes tours dont les façades changent de ton en fonction de la lumière : une merveille sous nos yeux !

Après un copieux déjeuner (de pâtes, d’escalopes et de tiramisu), 2ème étape : Sienne, patrie de la grande Sainte Catherine, passionnée du service de l’Eglise.

En cette fête de l’Annonciation, messe de lancement du pèlerinage à San Domenico, dans son homélie, Monseigneur Mollat du Jourdin évoque la figure de Marie et de son pèlerinage de la foi. Marie a pris tous les risques, ne sachant pas où la mènerait son fiat.

Il nous appartient aujourd’hui de suivre l’exemple de ces deux grandes figures : écouter la Parole ce n’est pas seulement entendre, mais agir.

Billet 2-Mardi 10 avril

Sienne : une journée sous le signe de la beauté !

A La première heure, messe à la chiesa della santissima Annunziata, chapelle de l’ancien hôpital santa Maria della Scala, face à la grande fresque représentant Jésus parmi les malades à la piscine de Bethesda ("la piscine de probation" de Sebastiano Conca .

Nous visitons ensuite le Duomo (santa Maria Assunta) avec son exceptionnel pavement entièrement constitué de marqueteries de marbre figuratives. Mention particulière pour la Libreria Piccolomini et son ensemble de fresques sur la vie de Pie II qui a canonisé Catherine de Sienne. Puis le Musée de l’Opera del Duomo où nous admirons en particulier le médaillon de la Vierge à l’enfant par Donatello et la statue de Myriam, sœur de Moïse et d’Aaron par Pisano.

Au Palazzo Publico, ancienne mairie de Sienne, une immense fresque par Lorenzetti présente les conséquences du Bon et du Mauvais Gouvernement. Le Podestat avait d’ailleurs publié un décret stipulant « La beauté est le seul problème qui devrait préoccuper ceux qui se mêlent du gouvernement de la cité ». Nos dirigeants pourraient s’en inspirer !

Beauté toujours au baptistère san Giovanni du Duomo, avec ses plaques de bronze de Donatello et Lorenzo Ghiberti, maîtres sculpteurs du Quatrocento. Nous en avons profité pour renouveler solennellement les vœux de notre baptême.

Après notre visite à la maison natale de Sainte Catherine, les plus vaillants ont pris un petit apéro sur la Piazza del Campo.

Billet 3-Mercredi 11 avril.

Journée nomade : de la Toscane à l’Ombrie, de Sienne à Pérouse.

Dans le car, Marie Claude complète avec talent nos connaissances sur les luttes intestines des Guelfes et des Gibelins qui sévissent également à Pérouse. La ville nous éblouit par la majesté de son architecture, mise en valeur par un rayon de soleil… Partout, des points de vue magnifiques sur la campagne.

Première étape : le Duomo de San Lorenzo où nous admirons particulièrement les fresques de la sacristie. Sur la place, la Fontana Maggiore nous retient un bon moment pour un joyeux brain storming autour de ses sculptures : trouver qui sont les personnages ou reconnaître les scènes..

Au Collegio del Cambio, longue station dans la salle des Pérugin et ses stalles marquetées. Puis les plus courageux vont à San Domenico à travers les vieux quartiers encore authentiques.

Un après-midi en apothéose avec la visite de la Galeria Nazionale dell’ Ombria où sont rassemblées de très belles œuvres peintes, une véritable histoire la représentation picturales de l’Annonciation à travers les âges, et aussi de belles sculptures. Nous nous souviendrons longtemps du polyptique de Saint Antoine (de Piero della Francesca) et d’une Vierge à l’enfant en terre cuite de Duccio.

Après la messe paroissiale de San Pietro d’Assise célébrée par un prêtre italien, les Bénédictines nous accueillent dans leur monastère pour un dîner frugal... complété d’une glace en ville pour quelques promeneurs noctambules !

Billet 4-Jeudi 12 avril.

Bénissez le Seigneur !

Dès l’aurore, visite de saint Ruffin, cathédrale d’Assise : nous nous nous arrêtons sur les fonts baptismaux qui ont vu saint François et sainte Claire devenir enfants de Dieu, puis prions les Laudes dans la chapelle voisine. C’est là également que sainte Claire vécut les premières années avec ses compagnes autour d’un charmant petit cloître.

Nous poursuivons notre pèlerinage assisien en entrant dans la majestueuse basilique sainte-Claire à al façade rose et blanche. Nous nous recueillons devant le crucifix byzantin de saint-Damien que saint François entendit lui parler pendant qu’il priait devant lui. Nous descendons à la crypte qui abrite le tombeau de sainte Claire entouré d’importantes reliques de la sainte, ainsi que de François, notamment le bréviaire qu’il offrit à ses frères.

Nous prenons ensuite le chemin d’une calme balade hors les murs et descendons à saint-Damien où le crucifix s’adressa à saint François : "ne vois-tu pas comme ma maison tombe en ruines ? Va donc et répare-la moi !". C’est là également près du charmant petit cloître que sainte Claire vint se cloîtrer pour y demeurer toute sa vie.

Le père Ollivier célèbre la messe à saint Damien ; dans son homélie, il nous appelle à vivre la Joie Parfaite, celle d’être traité comme le Christ, une joie reçue de Dieu, une joie qui transcende les épreuves. Nous nous livrons à cet exercice spirituel dès l’après-midi lorsque soeur Pluie et frère Orage veilleront sur notre marche à travers montagne et bois vers les Carcieri. Trempés jusqu’aux os, nous avons arpenté ces lieux qui servait à saint François de "cellule intérieure" en communion avec la nature pour faire retraite et se nettoyer l’âme.

A peine le temps de sécher, répondant à l’invitation de frère Bernard, nous rejoignons pour les vêpres les soeurs colettines (clarisses françaises). Pendant la rencontre qui suivra la prière, elles répondent à nos questions sur sainte Claire et sainte Colette et racontent comment elles ont vécu le tremblement de terre de 1997.

Le dîner libre permet à chacun d’expérimenter par petits groupes différents types de cuisine d’Ombrie.

Billet 5-Vendredi 13 avril

Une journée avec frère Soleil !

9h nous trouve sous un ciel presque dégagé de toute brume ou nuage sur le parvis de l’immense basilique saint-François, cap sur la basilique inférieure magnifiquement recouvertes de fresques. Nous nous arrêtons tout particulièrement sur la chapelle saint-Martin décorée par Simone Martini (cher à soeur Ginou) : comme saint Martin, François partagea souvent avec les pauvres. Et nous admirons dans la chapelle sainte-Madeleine les fresques de Giotto (l’épisode des saintes Marie de la mer ravive les souvenirs de soeur Monique de Cotignac). La Madone aux anges de Cimabue provoque l’émotion : l’artiste a représenté à droite du tableau saint François qui semble très fidèle aux descriptions écrites qu’on en connaît ! La voûte du choeur offre à nos regards un étonnant triomphe de saint François (revêtu d’or !) grâce aux trois vertus franciscaines qui font l’objet chacune d’une fresque, l’obéissance, la pauvreté et la chatesté : ces chefs d’oeuvre sont de la main d’élèves de Giotto. La basilique supérieure offre un cycle de 28 fresques de Giotto tirées de la "Légende dorée" de saint Bonaventure, 28 scènes qui illustrent la vie de saint François. Frère Bernard nous partage les commentaires inspirés du franciscain Eloi Leclerc. On monte, on descend, Nous voici recueillis à la crypte où est vénéré le tombeau de saint François.

Le déjeuner terminé, nous suivons saint François à la Portioncule, minuscule chapelle autour de laquelle fût édifiée la basilique Notre-Dame des Anges, 7ème au monde par sa taille. Cette chapelle entièrement délabrée à l’époque où saint François la découvrit, devint sa résidence quand il l’eût réparée de ses mains puis celle de ses compagnons. A quelques pas de la chapelle, dans la basilique, nous arrivons devant la chapelle du Transitus, cellule où François mourût.

Halte ensuite dans la jolie ville d’Arezzo et visite de la basilique : les fresques du choeur, chef d’oeuvre de Piero della Francesca, illustrent la Légende de la Vraie Croix ! Après un petit tour dans les rues pittoresques et une petite gelati, cap pour Florence, notre dernière étape !

Sœur Marie-Claude rafraîchit avec brio nos connaissances sur la famille Médicis Florence, grande dame, nous accueille par un somptueux coucher de frère Soleil sur l’Arno.

0 | 30

0 | 30

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Grands rendez-vous

Documents joints

Saint(s) du jour